Machine vivante – Créature Artificelle

Cadre

L’oeuvre en cours de conception « Machine vivante – Créature Artificelle » est une création commune avec Maner Schnetzlon. Le but est de construire une machine vivante et de la présenter au public.

Tout l’objet de la recherche est de travailler sur ce terme de « machine vivante » qui est paradoxal puisqu’une machine n’est jamais considérée comme vivante.

Mais quelle est la définition d’un être vivant ? Il se trouve que c’est un jeu infini de définition et de catégorisation des individus. Au lieu d’ajouter une autre couche à ces définition, nous considérons que la qualité d’être vivant est une chose ressentie intuitivement par les hommes. Nous allons donc pratiquer ce que l’on appelle une science synthétique. Au lieu d’analyser un système complexe avec des expériences pour infirmer ou confirmer des hypothèses, nous allons construire une machine par émergence. En la construisant, nous allons établir des principes de design.

Cette méthodologie en domaine artistique est assez inédite mais va nous permettre de concevoir des machines étonnantes.

La machine « Créature Artificelle » a pour objectif de construire une machine vivante pilotée par une IA par apprentissage et composée de fils.

dav
dav

A l’heure où on nous promet de télécharger nos cerveaux dans des disques durs, cette oeuvre veut montrer de manière tangible que notre intelligence c’est le résultat d’interactions entre notre corps (cerveau compris) et notre environnement (autres compris) et que toute tentative de réduction ou de simplification est dangereuse, que tout n’est pas qu’information mais aussi chimie et alchimie.